Tag Archives: mise-en-scène photographie talbot

Les premières mises en scènes réalisées par Fox Talbot puis, la naissance du pictorialisme.

8 Avr

 Après l’invention du calotype en 1840, William Henry Fox Talbot commence à travailler la mise en scène.  Il commence alors par des mises en scènes d’objets, comme on peut le voir dans la première photographie, The Open Door (épreuve sur papier salé d’après calotype, 14,4 x 19,4 cm, 1844), où il fait croire que quelqu’un qui passait le balais vient d’entrer dans la maison. Dans la seconde photographie The Ladder, (épreuve sur papier salée d’après calotype, 17,2 x 18,3 cm, 1844), il met en scène des personnages. En réalité la pose de ces derniers est figée,  mais tout est fait pour faire croire à l’instantanéité. Il y aura beaucoup de scènes artificielles car le temps de pose est encore trop long et ne permet pas encore une véritable instantanéité

http://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=en&u=http://www.masters-of-photography.com/T/talbot/talbot.html&ei=ioa2TerCOo2YhQehmMiODw&sa=X&oi=translate&ct=result&resnum=10&ved=0CEoQ7gEwCTgK&prev=/search%3Fq%3Dfox%2Btalbot%26start%3D10%26hl%3Dfr%26sa%3DN%26rls%3Dcom.microsoft:*:IE-SearchBox%26rlz%3D1I7SUNC_fr%26biw%3D1345%26bih%3D622%26prmd%3Divnsb

Ce site nous permet d’accéder à quelques photographies réalisées par W.H.Fox Talbot dans un ordre chronologique. Il s’agit alors de mises en scènes mais aussi de photos réalisées depuis ses premières expériences ou encore des images de monuments. C’est une page entièrement consacrée à cet artiste, nous avons accès à des articles mais aussi aux sources utilisées pour la publication en ligne, des informations concernant Talbot.

 

A partir des années 1850 avec l’invention du calotyope en Angleterre, on se demande si la photographie peut être considérée comme un art. Progressivement se met en place le mouvement pictorialiste à la fin du 19ème siècle. Il s’agit du premier mouvement important en photographie où la photographie devient un outil de mise en scène, de monde artificiel. Ainsi, les premières mises en scènes réalisées par Talbot et en particulier  Hippolyte Bayard pour ses fictions, ont inspirés de nombreux artistes après eux.

 

http://www.museumsyndicate.com/artist.php?artist=262

Ce site internet regroupe de nombreuses photographies du photographe Henry Peach Robinson qui annonce par ses images, les débuts du pictoralisme. Parmis elles, Fading Away de 1858 que l’on peut voir ci-dessus. Cette photographie est une véritable mise en scène où une femme meurt d’amour.  Apparait la question de la photographie comme tableau.  

http://www.museedelaphoto.fr/mod_webcms/content.php?CID=LQ1681C

C’est le site du Musée français de la photographie qui rassemble une des plus importantes collection international avec plus de 25 000 objets, un million de photographies, une bibliothèque et un fonds documentaire technique unique. Une page est alors consacrée au pictorialisme. Il s’agit d’une « biographie » de ce mouvement photographique où nous pouvons voir plusieurs photographies représentatives du courant pictorialiste

http://photonumerique.codedrops.net/spip.php?article14

Ce site nous définit ce qu’est le mouvement pictorialiste créé en 1888 en dans l’Angleterre Victorienne. Cela nous renseigne sur la création du mouvement, dans quelles conditions à-t-il été réalisé et pourquoi. Puis, il retrace ses évolutions mais aussi ses caractéristiques. Nous avons accès également à une galerie d’images pictorialistes de différents artistes.

http://www.photophiles.com/index.php/les-articles-archives/histoire/89-le-pictorialisme.html 

C’est une chronique de Bruno de Cuyper, célèbre photographe qui à son propre site internet.
http://www.brunodecuyper.be/
Il a réalisé un article sur le mouvement pictorialiste en nous invitant à connaître les procédés utilisés par ces artistes mais aussi leurs pensées. Il nous cite aussi différentes associations d’artistes pictorialistes.
Publicités